le_melodie_des_jours coeurlogotwitter2 D'abord merci aux éditions Robert Laffont et à Blog o book de m'avoir permis cette lecture !

358 pages de bonheur ! Comme toujours quand le sujet me tient à coeur, j'écris et réécris le billet sans le trouver à la hauteur, allez, cette fois, je le publie. 

Lorsque Lucie, fromagère et mère célibataire de Léa, 11 ans, apprend qu'elle a un cancer du sein, c'est sur le site des voisins qu'elle va chercher du soutien. Elle a emménagé il y a peu de temps et ne connaît encore personne. Elle ne veut pas en parler à sa fille ayant elle même eu à souffrir de la maladie de sa soeur lorsqu'elle était enfant. Le site des voisins est un site où chacun se localise dans la ville et s'y inscrit sous un pseudo. On peut y proposer ses services (soutien scolaire, garde d'enfants) échanger de bonnes adresses,ou simplement y raconter quelle horrible journée on a passé. Lucie -Mouette pour le site - y trouve des personnes qui ont tous un mot pour l'encourager, la soutenir, la faire rire. 

Alberte a choisi Corsica comme pseudo. Institutrice fraichement retraitée, elle a quitté sa Corse natale car elle ne veut pas ouvrir ses volets chaque matin sur une école fermée faute d'élèves. Elle apprend à se servir d'un ordinateur et se lie d'amitié avec Mouette, Maldive et les autres. 

Maldive, c'est Maïli une jeune femme qu'un homme a fait quitter son vietnam en lui promettant monts et merveilles. 

Il y a Arobase -Seb- l'adolescent cloué au lit, adopté par des parents qui se déchirent. Il correspond avec Léa agacée par son texte truffé de fautes.

A côté de la fromagerie de Lucie, débarque Malo qui s'apprête à ouvrir un bar à chocolat utilisant exclusivement le cacao issu du commerce équitable. Chacune de ses apparitions exaspère Lucie. 

On chemine avec Lucie de l'annonce de sa maladie jusqu'aux séances de rayons en passant par l'opération. Elle tient bon grâce à l'humour, l'amitié, l'entraide de ses amis virtuels. Qui est cet homme, au pseudo de Charlie, qui lui envoie un morceau de musique pour accompagner chaque séance de rayons et trouve toujours le ton qu'il faut pour l'aider ?

C'est un livre qui évoque sans sensiblerie ni larmoiement le cancer. Des mots justes pour parler du vécu de Lucie. C'est une bouffée d'espoir. Un roman très positif. On sort de cette lecture avec l'envie d'aller de l'avant, de croquer la vie et de profiter de tous les petits bonheurs.

Ce roman m'a particulièrement touché. Ce livre m'a permis de percevoir ce qui a pu passer par la tête de ma maman, ses peurs inexprimées, ses interrogations. Affichant un optimisme quasi permanent, elle n'a rien laissé passer... pour nous protéger.

Je vous le dis à nouveau, Lorraine, Merci, votre livre fait du bien !!!!

Le site de l'auteur ici. 

Laurence a aimé et n'avait pas envie de quitter les personnages de ce roman et Schlabaya  brosse habilement (comprendre : sans trop en révéler) le portrait de tous les personnages croisés dans ce roman. Un conseil : ne lisez pas la quatrième de couverture, elle en dit un peu trop !!

Le petit plus : la playlist à la fin du roman qui récapitule les musiques envoyées par Charlie