c'est ou 

Pourquoi j'ai lu ce roman ? 

A cause de Katherine Pancol et d'un de ses posts sur facebook nous invitant à courir l'acheter. Elle racontait la petite histoire de la naissance de ce roman et sa rencontre avec l'auteure. Il ne m'en fallait pas plus. 

Comment se fait il que je sois parvenue à le lire aussi vite ? 

Parce que si j'ai d'habitude les yeux qui se remplissent de sable dès la première page c'est sans compter le talent de l'écrivaine à m'accrocher d'emblée et pour longtemps. 

Doit on se fier à la 4ème de couverture dithyrambique (avoue, ça faisait longtemps que tu ne l'avais pas utilisé celui là) ? 

Oui, Oui, Oui, 3 fois oui, donc. Aucune publicité mensongère. Katherine Pancol dit que " des romans comme celui-là, on les ouvre et on reste planté à tourner les pages, la langue pendante..." Et c'est vrai, c'est addictif. 

Elle vous aura prévenu Katherine, "Dès la première scène, vous êtes happé, fait aux pattes. Saucissonné. Vous ne voulez plus lâcher son heroine, Ella". Ni aucun personnage de cette galerie colorée. 

L'écriture est sensorielle et résolument moderne. L'ambivalence, y compris amoureuse, de cette jeune prof de français en collège catholique et ses questionnements incessants marquent ce roman, portrait d'une génération. 

Je vous le recommande chaudement !!!

Edit de 20h53 : obsédée que je suis par la chanson de christophe Mae "il est où le bonheur, il est où ???" (la faute à qui on se demande) j'avais rebaptisé le roman Il est où le Nord ? Je crains...