14 août 2014

Les douze tribus d'hattie de Ayana Mathis

Le premier chapitre de ce roman m’a happée d’emblée. Le parti pris de l’auteure qui consiste à consacrer un chapitre à chacun des douze enfants d’Hattie est intéressant. Cette polyphonie donne peu à peu du relief et du volume à cette tribu, à la femme qui est à sa tête et dessine en arrière plan le visage d’une Amérique qui change. J’y ai parfois retrouvé l’atmosphère de la couleur des sentiments de Kathryn Stockett. J’y ai lu des phrases lumineuses, limpides. J’ai retrouvé l’aspect choral que j’affectionne dans les romans, ce... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 12:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

02 septembre 2012

Karoo de Steve Tesich, mon pavé coup de coeur de l'été !

  D'abord l'objet, comme un pied de nez aux liseuses, ce livre vous crie de le toucher, de le saisir. Il y a du relief dans la couverture qui a été, comme il est indiqué, "méchamment frappée pour lui faire payer". Il semble avoir avoir une âme ce livre, cette fibre naturelle est attirante.  On nous prévient "L'ouvrage ne mesure que 140 mm de largeur sur 195 mm de hauteur. Pourtant la chute qu'il raconte est vertigineuse". C'est celle de Saul Karoo, la cinquantaine, écrivaillon, comme il se décrit, qui retouche des... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:09 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2012

Home de Toni Morrison

Ouvert, entamé et refermé sans le finir. Puis réouvert 15 jours après, et lu d'une traite mais parfois en diagonale. Sur fond de ségrégation raciale et de maccarthysme, l'histoire d'une frère et d'une soeur noirs qui portent chacun les stigmates de son époque. L'un a vécu la guerre de Corée, l'autre a connu le sort réservé aux femmes de couleur. Il a cotoyé la mort de trop près, il l'a donné et elle a emporté ses amis. Elle a été au service de blancs peu scrupuleux prêts à d'inhumaines experiences. Ils ont souffert, ont de belles... [Lire la suite]
05 juillet 2012

Un appartement à New York de Jane Smiley

Un appartement, plusieurs trousseaux de clefs, deux hommes qui y sont retrouvés assassinés. L'enquête est compliquée et dans la bande de copains tout le monde devient suspect. C'est par le regard d'Alice que l'on vit l'histoire. Et c'est sa personnalité qui m'a permis d'accrocher jusqu'au bout (+ m'envie de connaître l'identité du meurtrier quand même) à ce roman à l'écriture un peu épaisse...Elle est un peu paumée Alice, elle ne vit que par les autres et a peu confiance en elle. Elle se lance dans une relation avec son voisin qui est... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:43 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2012

Cuisine et correspondance, une amitié en 82 recettes.

  Ce roman réunit tout ce que j'aime : le roman épistolaire et la cuisine. C'est une amitié forte qui unit Lilly et Val, deux femmes que tout oppose mais que la cuisine a toujours réunies. Val c'est l'introvertie, elle n'a pas confiance en elle et ignore comment agir avec les autres. Elle se concentre sur ses études. Elle lit l'attrape coeur de Salinger. Son père est un "géotrouvetout"  qui rêve de créer l'invention du siècle. Sa mère vit cloîtrée tant elle a peur de tout et même de vivre.  Lilly c'est... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 novembre 2011

Quitter le monde de Douglas Kennedy

Oui j'aime les narratrices qui veulent quitter le monde, se retirer, larguer les amarres, (cf. Le coeur régulier d'olivier Adam, Claudie Gallay : "les déferlantes" , "seule venise") alors vous pensez bien :  ce roman m'était destiné ! De Douglas Kennedy j'avais adoré "Cul de sac" roman qui nous plongeait au coeur d'un cauchemar et j'ai lu sans en garder beaucoup de choses "les désarrois de Ned Allen", commercial dont la vie tournait au désastre. "Quitter le monde" est un coup de coeur ! Ce n'est pas un manuel qui nous indique... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 septembre 2011

la citation du jeudi... le vendredi !

"La peur, c'est l'obstacle absolu, le méga barrage routier de la vie; ça vous empêche d'atteindre le niveau dont vous êtes capable, de vivre la vie que vous méritez. Et le plus dangereux, c'est qu'elle se nourrit et se reproduit d'elle même, tout le temps. Nous nous créons nous mêmes les craintes qui nous immobilisent. " Extrait de "quitter le monde" de Douglas Kennedy, un roman que j'ai lu il y a quelques mois, en même temps que Jules et dont je n'ai toujours pas eu le temps de vous parler...j'ai pourtant carrément adoré. Je... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2011

20 kms à pied, ça use, ça use...

Sélection prix du roman Fnac.Sortie prévue le 24 août 2011. Imaginez que vous soyez atteint d'un mal inconnu qui vous pousse à marcher jusqu'à épuisement comme si vous étiez possédé. Imaginez que les meilleurs spécialistes sèchent sur votre cas et vous fassent porter un casque avec électrodes pour y comprendre quelque chose. Imanginez que votre femme soit obligée de venir vous récupérer aux quatres coins de la ville lorsque la fatigue interrompt enfin votre marche et de vous attacher au lit sous les yeux de votre fille... C'est le... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mai 2011

"Totally Killer" de Greg Olear : jusqu'où iriez vous pour obtenir le poste de vos rêves ?

D'abord je tiens à remercier Libfly et les éditions Gallmeister qui m'ont envoyé ce roman qui est le premier de Greg Olear. Il est admirablement traduit par François Happe (on oublie trop souvent les traducteurs/trices !) Et je l'ai beaucoup aimé !!! C'est l'histoire de Taylor Schmidt, réduite au silence par une balle dans la tête, qui nous est contée par Todd, acteur raté, grand brun dégingandé de 26 ans à la tignasse bouclée et au nez épaté et cassé. En 1991, Taylor devient non seulement sa colocataire mais également "la... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 19:21 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 avril 2011

Le Dahlia noir de James Ellroy

au début mon billet s'intitulait "en ce moment je lis" et commençait comme ça : "... de manière un peu poussive... Et vous vous l'avez lu, et si oui : aimé ou pas ? J'en connais un qui a hâte que je le finisse pour lui passer et visiblement ce n'est pas seulement pour la scène de boxe du début..."  Et bien figurez vous que cet impatient a déjà le plaisir de tenir ce roman entre ses mains car j'ai lâché ma lecture à mi parcours (tout de même 250 pages avalées, en vain). J'avais eu du mal à rentrer dedans (et pas... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,