06 février 2017

Une activité respectable de Julia Kerninon

  Sur le mur de Madeline Roth le post du 22 janvier 2017 m'a donné envie. Elle avait juste extrait deux passages du roman de Julie Kerninon.  "Ma vie je la passe à lire des livres pour remettre les choses en place, pour me déplier, et c'est comme chanter tout bas à ma propre oreille pour me réveiller." "Maintenant, mes livres sur des étagères de librairies paraissent logiques, évidents, on peut s'en servir pour justifier tous mes manquements, mais je me rappelle du moment où mes failles n'avaient pas encore... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 16:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 février 2015

Une photo, quelques mots...

    D'habitude je fais bref. Je dépasse difficilement les quinze lignes. Je fais dans l'instantané. Je suis comme un scientifique qui prélèverait une carotte pour analyser le terrain. J'extrais et expose le bout d'une histoire. Je ne développe jamais. La longueur me fait peur, je ne tiens pas la distance. Mes textes courts sont visiblement agréables à lire. On n'a pas besoin de s'y attarder longtemps. Je ne donne pas matière. Et pourtant certains réclament la suite de mes débuts. Touchée et surprise par cet... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 07:24 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2014

Mon année Salinger de Joanna Smith Rakoff

Je vous parle peu de mes lectures dans le cadre du prix Elle 2015. Mais là, vraiment, il le faut. Pour ceux qui auraient manqué les épisodes précédents, je suis donc jury du prix Elle pour le mois de janvier et j'ai reçu en octobre le colis de 7 livres, le plus conséquent donc. "Mon année Salinger" sort du lot, il est en tête de podium, du mien. J'ai accroché d'emblée à l'histoire grâce à l'écriture et au ton. J'aurais adoré le lire d'un trait mais n'ai pas pu matériellement le faire. Y replonger de temps en temps c'était comme de... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 23:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mars 2014

Côme de Srjdjan Valjarevic

  Les raisons pour lesquelles j'ai choisi ce roman à la bibli sont intimes. Côme est une ville qui a abrité une si belle chose pour moi que j'y, que nous y retournerons en pélerinage. Alors forcément j'ai peu réfléchi après lecture de la quatrième de couverture : un jeune auteur serbe, à qui la fondation Rockfeller attribue une bourse, passe 6 mois au bord du lac de Côme. C'est à Bellagio qu'il a sa résidence. C'est dans ce village qu'il va devenir un habitué des bars. Il faut dire que l'homme a une sacrée descente et un... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 17:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 juin 2013

La petite cloche au son grêle de Paul Vacca

COUP de COEUR !!! Les sons, les odeurs et les couleurs nous ramènent à l'enfance comme Proust l'a été par sa madeleine. Pour le narrateur qui s'adresse à sa mère dans ce roman, c'est le tintement de la cloche de la porte du bar, les odeurs de tabac brun et d'anisette, les senteurs du lilas et de la glycine, l'odeur contenue dans les pages d'un roman, la couleur mauve d'une robe... Quand un ado de 12 ans croise la route d'une femme qui le fascine (ou la découvre derrière un buisson) et que celle ci abandonne sa lecture en cours dans... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:46 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 juin 2013

L'attachement de Florence Noiville

  Allez j'arrête de tourner autour du pot, je le rédige ce billet sur "l'attachement". Enfin, je le tape plutôt car tout est écrit depuis des semaines sur mon brouillon. J'ai "verdi" du papier tiré d'un carnet de ma propre mère. Sur une page, j'y ai trouvé entrelacé son prénom et celui d'un ou d'une Claude. Etrange coïncidence. Mais je ne suis pas Anna et je n'ai pas retrouvé de lettre adressée par maman à ce ou cette Claude.  Anna, 20 ans, retrouve une lettre écrite par sa mère, Marie. Elle est adressée à un homme,... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 08:09 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mai 2013

Des titres et un texte, le rendez vous du mois de Mai

 (photo du making of!) Sur une idée originale de Gwen, reprise par Enna, la consigne est la suivante : écrire un texte en incluant les titres de ses lectures du mois précédent. C'est une occupation sans fin que d'être vivant/Mue/Parapluies/Renâitre de tes cendres/La station thermale/Et dans ses veines coulait la sève/Les petites mères/Silhouette/Le 6ème continent.  Une fois tapés, ces 9 titres me semblent incasables...et pourtant. Voici mon texte :  Voilà 8 mois que j'ai ouvert la boutique et c'est la... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
20 avril 2013

Renaître de tes cendres de Dominique Lin

  Un estaminet aux banquettes en skaï "à mémoire de forme" dans lequel un homme, le Pacha, règne en maître et promet la lune sans jamais la décrocher. C'est le repère de notre narrateur, Léon, quinquagénaire et déjà veuf, en proie à la culpabilité et au découragement, en quête d'un travail et d'une raison de continuer à avancer sans la femme qu'il aime. Une vieille connaissance rencontrée à l'anpe l'avertit qu'une société de conseil fiscal et financier recrute. La belle aubaine pour cet ex-commercial ! Il se rend donc à la... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 17:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 avril 2013

Une photo, quelques mots (74)

Dans l'oeil du cyclone L'ascenseur est encore en panne. Cela tombe toujours les soirs où je rentre les bras chargés de courses. Pas les petites courses primeur/boucher, non, celles où je fais le plein en supermarché de lessive, de lait, de vin, bref du lourd. Je fais une pause à chaque étage. Les anses des sacs me scient les doigts, mes cuisses brûlent, mon coeur bat bien trop fort. Alors que je reprends mon souffle en me jurant de me remettre au régime et au sport dès demain, j'entends une porte - celle de notre appartement,... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2013

C'est la reprise de l'atelier de Gwen et ça va faire toute une histoire !

Gwen nous cite un extrait du dernier roman de Hubert Haddad, Le peintre d’éventail, et nous propose de continuer l’histoire à notre guise :  "Un amant silencieux était pour elle une bénédiction. Celui qui se tait n’attend rien de vous. Les peaux suffisent amplement au dialogue. Quelques baisers, la cigarette qu’on échange, un sourire après l’amour, et la présence du jardin, si proche…" Elle ne connaissait pas grand chose de lui. Ni lui d'elle. A part le goût de sa peau, le dessin de ses lèvres, sa voix rauque... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 10:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :