05 février 2015

Âme graphique 4

Photographier le silence...rien que ça ! Le petit carré jaune nous lance de sacrés défis ! Allez je le relève !
Posté par lulu38 à 23:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

03 février 2015

Lâcher prise de Miriam Katin ou l'art de s'extraire d'une histoire douloureuse par l'écriture et le dessin...

Miriam, 70 ans, a survécu à l'Holocauste grâce à ses parents qui ont réussi à fuir la Hongrie lorsqu'elle était enfant. Elle vit aujourd'hui à New York.  Loin d'être arrivée à la sérénité de Magda Hollander Lafon, Miriam cultive encore de la rancoeur contre les allemands et les hongrois.  Alors quand son fils lui annonce qu'il s'installe à Berlin et qu'il a besoin d'elle pour obtenir la nationalité hongroise, c'est la petite étincelle qui fait exploser le baton de dynamite (j'aurais pu utiliser la goutte qui fait... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 08:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
02 février 2015

Une photo, quelques mots...

    D'habitude je fais bref. Je dépasse difficilement les quinze lignes. Je fais dans l'instantané. Je suis comme un scientifique qui prélèverait une carotte pour analyser le terrain. J'extrais et expose le bout d'une histoire. Je ne développe jamais. La longueur me fait peur, je ne tiens pas la distance. Mes textes courts sont visiblement agréables à lire. On n'a pas besoin de s'y attarder longtemps. Je ne donne pas matière. Et pourtant certains réclament la suite de mes débuts. Touchée et surprise par cet... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 07:24 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2015

Ame graphique : atelier 3

   Real men wear fuschia !!! C'est le pied cet atelier organisé par Les livres voyageurs !!!
Posté par lulu38 à 18:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 janvier 2015

Une photo, quelques mots …

Je t'ai dans la peau. Entre le derme et l'épiderme. Sel pur d'aluminium, cuivre ou cobalt, je ne sais pas exactement. Curcuma peut être, qui sait. Pour le jaune ils font ça il paraît. Combien de coup d'aiguilles ? Des milliers comme autant de petites morsures. Le dessin était parfait. Pas de bavure. Le bon format. Toi et moi gravé pour toujours.  Un toujours de quelques mois. J'avais dit que je ne recommencerai pas. Plus rien d'inscrit sur mon corps. A la rigueur sur l'écorce d'un arbre, comme une adolescente, ou bien un... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 07:43 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
25 janvier 2015

Les corps inutiles de Delphine Bertholon, ou l'art de devenir insensible.

Je connaissais le retrait des sens en Yoga. Cette pratique consciente consiste à s'extraire de ce qui nous entoure. C'est loin d'être facile à conscientiser et quand on y parvient ça ne dure jamais longtemps. Clémence n'a pas eu besoin de s'exercer pour perdre toute sensibilité. Il a suffit d'une mauvaise rencontre l'année de ses quinze ans pour que son corps se protège de toute autre tentative d'instrusion. Elle ne sent pas quand la tasse de café est bouillante, ni quand quelqu'un la touche. Tous les 29, lors du "moisiversaire" de... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 23:38 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

22 janvier 2015

Ame Graphique : Atelier 2.

  La proposition du mot émanait de moi cette semaine. Roue. Celle qui tourne pour nous permettre d'avancer, de changer de paysage, la roue de la fortune, de la vie, la roue que font les enfants heureux sur les plages, la roue du paon qui courtise sa belle.  Elle n'est plus synonyme de torture comme au Moyen âge (quoique pour moi la roue d'un vélo évoque un effort détestable). On dit qu'elle tourne comme le vent quand une amie souffre. On les enjolive pour habiller sa voiture. J'ai choisi celle grâce à laquelle on... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 16:27 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
19 janvier 2015

Une photo, quelques mots…(151ème)

L'enchainement de messages : un couteau qui coupe dans mon coeur comme dans du beurre. Les yeux sont secs de ne pas avoir clignés assez. La bouche déshydratée, sèche comme du papier. Le sang a quitté la partie de mon corps que des fourmis ont colonisé. Comment est ce possible ? Je les ai relu. Essayant de comprendre. Non vraiment.  Et puis tu me dis qu'hors contexte ça ne vaut rien, qu'il ne s'agit que d'humour. Une boutade entre potes rien de plus. Que je vois le mal alors qu'il n'y en a pas. Soit. Je n'y crois pas. Je... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 13:33 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
17 janvier 2015

Pardonnable, impardonnable de Valérie Tong Cuong, lorsqu'un tissu de mensonges se déchire.

  Deux pages pour figurer le tremblement de terre, magnitude 9 sur l'echelle de Richter : Milo, ado qui chute à vélo, en est l'épicentre.  Trois cent trente cinq pages pour raconter comment s'est accumulé le magma et quelle force atteignent les répliques.   Toute la famille les encaisse : Jeanne, la grand mère, qui ne veut pas être désignée comme telle, le père, Lino, sang melé d'alcool pour calmer l'angoise, la mère, Céleste, qui voit le positif en chaque chose, la tante, Marguerite, celle par qui le malheur... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 17:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2015

Un mot, une photo...

C'est le petit carré jaune qui a lancé ce jeu qui m'amuse : Elle donne un mot et le jeudi on publie une photo pour le représenter. Le premier mot est Escalier. Voici celui qui mène à mon nouvel appartement à Avignon, magnifiquement "plantifié" par mon voisin du dessus. Les hommes ont la main verte, n'est ce pas JM ? 
Posté par lulu38 à 06:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]