10 septembre 2012

Une photo quelques mots (47)

Ma jolie poupée interloquée, le majeur sur l'aile du nez. Son petit bec ouvert formant grimace involontaire. Elle est inquiète de savoir si cela va fonctionner notre technique. Ce matin, elle est bien décidée à se choisir une lampe de chevet magique. C'est pour éloigner les cauchemars de ses nuits, ses petites terreurs, causes d'insomnie. Viennent l'attraper dans son sommeil des monstres à nul autre pareil, des cowboys portant chapeaux et grosses moustaches, portant tous sur leur dos une hache. Chaque soir au coucher c'est... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 01:46 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

07 septembre 2012

Des mots, une histoire.

Les mots imposés : distance – parenthèse – éperdue – instinct – emmurer – aporie – gigolo – archet – charbon – force – exagération – rentrée – inspiration – euphorie – sensible – attitude – majolique – étranger – péripétie – raisins – impertinent Ma proposition (pour lire celle des autres, filez chez Olivia !) : C'est une femme emmurée dans ses principes, Salomé. Elle tamise son instinct pour en ôter l'impertinence et l'exagération. Elle ne laisse jamais libre cours à son imagination. Elle met toute créativité dans une parenthèse,... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 09:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2012

Parce que j'ai longtemps oublié que le jeudi c'est citation...

    J'en extrais une de ma lecture du moment. "Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu'ils entreprennent". de Stephen R. Covey. "Ce que nous laissons derrière nous et ce qui nous attend n'est rien, comparé à ce qui est en nous." Olivier Wendell Holmes.  C'est Chiffonnette l'initiatrice de ce rituel que je suis de manière plus ou moins régulière...
Posté par lulu38 à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2012

Enregistrements pirates de Philippe Delerm

 J'aime la manière dont Philippp Delerm met en mots les fragments de nos vies. Ces instants fugaces qui font la trame de nos existences. Des scènes qu'on enregistrent dans un coin de nos têtes sous forme d'odeur, de couleurs, de saveurs parfois. Il suffit de très peu pour les sortir de leur cachette ces souvenirs précieux comme des coquillages ramenés de la plage. Même les choses les plus kitchs possèdent parfois un charme fou. Dans ce recueil, j'ai aimé la jeune femme qui sort son chien, les deux mains au fond des poches de... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2012

Karoo de Steve Tesich, mon pavé coup de coeur de l'été !

  D'abord l'objet, comme un pied de nez aux liseuses, ce livre vous crie de le toucher, de le saisir. Il y a du relief dans la couverture qui a été, comme il est indiqué, "méchamment frappée pour lui faire payer". Il semble avoir avoir une âme ce livre, cette fibre naturelle est attirante.  On nous prévient "L'ouvrage ne mesure que 140 mm de largeur sur 195 mm de hauteur. Pourtant la chute qu'il raconte est vertigineuse". C'est celle de Saul Karoo, la cinquantaine, écrivaillon, comme il se décrit, qui retouche des... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:09 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
01 septembre 2012

Les plumes de l'été nous font zozoter pour la dernière séance...

 Ce sont les dernières plumes de l'été. On finit en beauté avec des mots qui commencent par Z. Et finalement plus ça parait compliqué, plus j'écris facilement... Les mots à placer : zeuzère OU ziggourat* – zélateur – zénith – zen – zéphyr – zigzaguer – zoo – zizanie – zéro – zinzin – zut – zoulou – zeste – zinzolin – zodiaque**(mis de côté pour moi !) – zozoter – zèbre – zouave – zèle – zarzuela Un drôle de zèbre celui là, sorti d'un zoo de l'au-delà. Il est complètement zinzin, fait le zouave et aime semer la zizanie. Il... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

26 août 2012

"Tu ne me tueras pas" ou comment déclarer la guerre à ce qui nous empêche de vivre...

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort... Encore faut il avoir déclaré la guerre à l'ennemi et sortir vainqueur. Sandra Gueury l'a décidé, elle a regardé son cancer en face et lui a dit « tu ne me tueras pas ». Est ce que l'optimisme à tout crin suffit à détruire les cellules malignes ? est ce que la bonne humeur ne s'essouffle pas un peu face aux armes chimiques et chirurgicales déployées pour le déloger, l'exterminer ? Cette jeune femme nous livre sans fard, ses années de lutte, de bataille contre un cancer de... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 20:03 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 août 2012

Les plumes de l'été 23 ou comment caser des mots en W,X et Y dans un texte...

Les mots à placer :  Yole – wagon – wapiti – wasabi – xérès – yaourt – yoga – whisky – xénophobe – yo-yo – xylophone* (facultatif*) – yatcht – yeux – western – whist – wigwam wallaby.  Wallon. Les autres textes se lisent chez Asphodèle. J'ai claqué la porte, je suis partie. Au Canada, j'ai navigué sur une yole, dormi dans une wigwan comme une indienne, pour me rapprocher de l'essentiel. J'ai envié les wapitis qui ont croisé mon chemin. Ils semblaient à leur place, dignes et sereins. En Australie, avec les... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 17:14 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
19 août 2012

L'eau des rêves de Manu Causse pour lecteurs qui ont soif de nouveauté !

Ce roman semble écrit d'une traite (ou est ce parce que je l'ai lu ainsi ?), sans que l'auteur ne reprenne son souffle. De respiration, il est question dans ce texte. Celle qui est saccadée voire raccourcie par l'angoisse et le souci, le souffle qui cesse quand la vie nous quitte ou quand on choisit de la quitter. Quand le coeur fait un noeud sur un souvenir, les bronches se rétrécissent, l'air se faufile comme il peut. Emmanuel ne sait plus pourquoi il respire et comment il parvient à le faire avec le poids du secret familial... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 18:28 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
18 août 2012

Partie de chasse d'Agnès Desarthe

Admettons que les animaux aient la parole. Cela changerait l'ambiance des parties de chasse, non ?! Le gibier discuterait-il avec le tireur qui lui a laissé la vie sauve ? C'est ce qui se passe dans ce roman d'Agnès Desarthe. Emma a lourdement insisté pour que son mari Tristan accepte d'accompagner les hommes du village à la chasse. Selon elle, cette activité est leur seule chance de s'ntégrer et constitue le passage obligé pour qu'ils continuent à s'aimer dans ce patelin. Alors, il y est allé. Il n'est pas très rassuré par les... [Lire la suite]