24 septembre 2014

L'exception de Audur Ava Olafsdottir, touchée !

  J'ai volontairement lu ce roman lentement pour ne pas le refermer trop vite tant j'étais bien dans cette lecture. J'avais déjà rencontré ce genre d'histoire sous la plume de Véronique Merlier : les atermoiements d'une femme dont le mari l'a quittée pour un homme. L'auteure islandaise magnifiquement traduite par Catherine Eyjolfsson y met sa touche de froid polaire et de cocasserie.Les personnages sont décalés et terriblement attachants. Les mots sont simples et tellement justes pour décrire la manière dont la douleur... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 23:19 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 septembre 2014

Une photo, quelques mots (134ème)

  Les pouces forment les phrases à toute allure. Il y a urgence. On peut se voir. Enfin. Entre deux rendez vous. Tous mes doigts vont retrouver leur utilité et caresser son visage. Mes oreilles entendre sa voix, mon corps sentir la chaleur du sien. En attendant il faut que nos sms se disent où et quand on peut se capter. Vite. Avant qu'il ne renonce parce que c'est trop compliqué, pas raisonnable. Sans issue. Je me fiche de demain. L'important c'est ce présent qui semble écrit par une main malicieuse. "Dans un quart d'heure en... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 07:31 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
08 septembre 2014

Une photo, quelques mots, 132ème.

Ton sourire, tes yeux, nos corps, une évidence. Jusque là on s'était parfaitement compris. Une fois les mots ajoutés, ça s'est moins bien passé. Il faut dire que j'en utilise dix fois plus que toi, ne mets aucun filtre, ne tamise rien, livre brut. Je fais les questions et les réponses. Toi, dès le début, tu as mis distance de sécurité et interdiction d'accès à l'intériorité, contexte oblige. Je savais qu'il fallait que je réfreine, que je tempère, que je me calme pour éviter la douche froide. Je savais que ton silence n'était pas... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 07:34 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
31 août 2014

"Sauf quand on les aime" de Frédérique Martin : coup de coeur !

  J'ai su dès les premières lignes. Une évidence. Ce roman m'a happé. Vous en parler ensuite est forcément compliqué. Je réecris chaque phrase trois fois tant elles me paraissent toutes constituer un ramassis de lieux communs, tant elles sont fades et ne font pas honneur à ce beau livre. Ce roman contient toutes les facettes de la vie même les plus sombres. Frédérique Martin nous les donne à lire expurgées de tout artifice. Elles sont brutes, non édulcorées. Les émotions qu'elles font naître chez les personnages transpirent de... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 23:43 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
25 août 2014

Catégorie Polar et document, avis contrastés, fin de lecture de la première sélection sur le fil !

Ouf, J'ai bien cru ne pas y arriver dans les délais (qu'est ce que ça va être quand j'en aurai 7 à lire...) En bref un polar qui vaut le détour et un document dont j'aurais pu me passer... Fenêtre sur crime de Linwood Barclay On pense dès le premier chapitre à Hitchkock et Fenêtre sur cour. On accroche très vite grâce à l'écriture de Linwood Barclay et son art d'enchâsser les chapitres pour monter l'intrigue et faire grimper le suspens. J'ai apprécié l'ironie aussi qui teinte cette histoire alambiquée. J'ai été épatée par la... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2014

What Now ?

Glissée sous couette en plein mois d'août, "What Now" de Rihanna dans les oreilles, le macbook sur les genoux. Une furieuse envie d'écrire. Pas de livres à chroniquer, je lis seulement les livres de la sélection pour le prix Elle. Pas de texte à poster, je n'écris plus une seule histoire valable.  Je vis. A fond. Sans pause. En voici une, enfin.  Mes derniers mois ? Des épaulés jetés,    une aphonie,  un genou qui craque, bref un corps qui parle sans que je sois encore parvenue à le décoder.  ... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 21:16 - Commentaires [11] - Permalien [#]

14 août 2014

Les douze tribus d'hattie de Ayana Mathis

Le premier chapitre de ce roman m’a happée d’emblée. Le parti pris de l’auteure qui consiste à consacrer un chapitre à chacun des douze enfants d’Hattie est intéressant. Cette polyphonie donne peu à peu du relief et du volume à cette tribu, à la femme qui est à sa tête et dessine en arrière plan le visage d’une Amérique qui change. J’y ai parfois retrouvé l’atmosphère de la couleur des sentiments de Kathryn Stockett. J’y ai lu des phrases lumineuses, limpides. J’ai retrouvé l’aspect choral que j’affectionne dans les romans, ce... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 12:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2014

Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne… d'Antoine Paje

Avant de partir à New York j'ai dévoré ce roman d'Antoine Paje en une heure de train vers Paris. Ce que l'auteur a cherché à démontrer : la peur est la plus mauvaise des conseillères. Les peurs intérieures paralysent et phagocytent. L'histoire de Paul Lamarche racontée par Antoine Paje est éloquente. En refermant le livre on a envie de partir au Japon pour la floraison des cerisiers et de faire taire la petite voix intérieure peureuse qui nous freine et nous empêche de suivre notre coeur. A lire ! "N'oublie pas : tout est déjà... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 10:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 juin 2014

N'oublie pas les oiseaux de Murielle Magellan

  J'ai reçu ce roman il y a des mois déjà. J'attendais le moment parfait pour l'entamer. Le précédent m'avait touchée plein coeur. Celui là est rempli d'émotions qui éclaboussent à la lecture et que j'ai reconnu à la perfection tant elles m'ont traversées de la même manière à des périodes différentes de ma vie. C'est pour ça que je ne l'ai pas lu d'une seule traite. Ayant jeté tous mes cahiers évoquant mes histoires passées et mon ressenti, je me suis demandée s'il était bien raisonnable de "replonger" au travers de ceux... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 17:23 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juin 2014

Le philtre des nuages de Radu Bata

  "Menu minceur n° 9 boire tes paroles comme une liqueur miraculeuse mixer nos ardeurs dans le fruit de la passion manger tes lèvres comme une barbe à papa dégoupiller le sirop de grenade" Des déclarations d'amour, des colères contre le temps qui passe, de l'impuissance ou du recul face à la manière dont tourne le monde, un grain de folie à la limite de l'absurde, de la poussière d'or, des épices du monde entier, de la vapeur et des étincelles, ce sont les ingrédients de ce recueil hors normes.  Radu Bata est un... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 18:38 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,