31 mars 2011

le jeudi c'est citation !

"Deux éléments entrent dans la composition de l'amitié [...] l'un de ces deux éléments, c'est la Vérité. Un ami est une personne avec laquelle je peux être sincère. Devant lui, je suis libre de penser à haute voix [...] je peux même me défaire de ces vêtements que sont la dissimulation, la courtoisie et l'arrière pensée, si intimes que les hommes ne les enlèvent jamais. [...] Seul, chaque homme est sincère. mais dès qu'une seconde personne entre en scène, l'hypocrisie commence. Nous parons l'approche d'autrui et nous usons de... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 07:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2011

citation du jeudi

"-Pouah, j'ai commis l'erreur de me peser ce matin." Elle ne dit rien de plus et Patrik sentit la panique arriver. Devait-il dire quelque chose ? Devait-il se taire ? S'engager dans la discussion sur le poids d'une femme était s'engager sur un champ de mines émotionnel, et il serait obligé de soigneusement choisir chaque endroit où poser les pieds. Le silence se prolongea et il devina qu'il était sans doute censé glisser un commentaire." Camilla Läckberg. Le tailleur de Pierre.
Posté par lulu38 à 07:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2011

la citation du jeudi

Aujourd'hui, pour cette citation du jeudi, j'ai longuement hésité. J'ai hésité entre partager avec vous une citation optimiste ou une plus tristounette.  Compte tenu du contexte international, pas d'(auto)apitoiement au programme (là il y en a derrière son mac qui est contente de l'option choisie...) Alors c'est la poésie de David Foenkinos qui l'emporte : "Lors de courts instants, quand la beauté de Paris s'offrait avec évidence et simplicité, il arrivait à se réjouir de l'instant.C'était peut être ça  qu'il fallait... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 07:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
10 mars 2011

le jeudi c'est citation !

  Moebius "pratique le dédoublement de personnalité comme on le fait tous d'une façon ordinaire. [...] On est toujours un peu double : il y a ce qu'on présente et ce qu'on est à l'intérieur. On pense toujours un peu en décalage par rapport à ce qu'on dit, ce qu'on présente aux autres". Extrait de l'émission la grande librairie du 24 février 2011. Expo jusqu'au 13 mars 2011 consacrée à son oeuvre à la Fondation Cartier pour l'art contemporain. Moebius est le papa de la série BD Blueberry dans lequel son style était... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 00:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mars 2011

la citation du jeudi

"La littérature est la preuve que la vie ne suffit pas" Fernando Pessoa
Posté par lulu38 à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2011

la citation du jeudi

En lien avec le billet d'hier..."Une bonne cuisinière est une fée qui dispense le bonheur" Elsa Schiaparelli
Posté par lulu38 à 07:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

10 février 2011

citation du jeudi

"Max a souri. Le temps où il pouvait regarder Morgane semblait annuler tous les autres temps. Il l'a dit. Le temps de Morgane, c'est l'annulation de tous les temps contraires". page 148 de ma lecture du moment, "Les déferlantes" de Claudie Gallay. 
Posté par lulu38 à 05:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 janvier 2011

c'est jeudi, c'est citation !!!

"On n'est jamais sûr de rien ni de personne à 100%. Alors tu as le choix : espérer le meilleur ou attendre le pire. " Extrait de "toi qui la clé" de Sarah Dessen. Comment ?! il n'est pas encore dans les rayons de votre bibliothèque ?! Depéchez vous de trouver une librairie !
Posté par lulu38 à 07:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2011

la citation du jeudi

"Nous devons nous y habituer : aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n'y a pas de signalisation." Ernest Hemingway. 
Posté par lulu38 à 07:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
13 janvier 2011

le jeudi c'est citation !

" Il pensa [...] qu'il ne devrait plus avoir peur, qu'il avait été ridicule de reculer ainsi, de se protéger. On ne devrait jamais faire l'économie d'une douleur potentielle [...] il continuait de penser que tout cela pouvait le mener vers la souffrance, la déception, l'impasse affective la plus terrifiante qui soit. Pourtant il avait envie d'y aller. Il avait envie de partir pour une destination inconnue. Rien n'était tragique. Il savait qu'il existait des navettes entre l'île de la souffrance, celle de l'oubli, et celle,... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 07:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,