Chaque fois que je termine un roman, je me dis : écris ton billet à chaud sinon tu ne vas conserver qu'un sentiment diffus intransmissible. Mais le temps passe si vite quand on travaill 70 H par semaine...

Alors je vous livre tout en vrac : les romans qui me sont tombés des mains et ceux qui m'ont charmée. 

Impossible de vous glisser une photo, canalblog fait de la résistance, dommaaaaaage. Si vous êtes visuelles comme moi, restez, y a pas d'image mais j'ai fait synthétique

Me sont tombés des mains : 

  • Eparse de Lisa Balavoine. Pas d'accroche, pas le moment peut être. Pas fan des fragments. 
  • Les furies de Lauren Groff. Pas du tout bien dans cet univers. 
  • Que ta volonté soit faite de Maxime Chattam. Trop malsain, glauque. 
  • La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald. Trop nunuche. 
  • Des phrases courtes, ma cherie de Pierrette Fleutiaux. Il m'a parlé beaucoup, beaucoup trop. Quand nos parents vieillissent...Suis pas encore prête. 

M'a plus que charmée

  • La beauté des jours. Claudie Gallay. Un bijou ce roman. Jeanne voit sa vie bien rangée bouleversée par le retour d'un amour de jeunesse. J'avais découvert Pina Baush dans le roman de Julien Dufresne-Lamy, ici c'est l'artiste Marina Abramovic dont les performances bousculent et fascinent Jeanne. 

extraits : "Les surprises, c'est du vent dans la vie". page 277

"Une vie ne suffit pas. Jeanne aurait voulu en avoir plusieurs, pour vivre tous les choix qu'elle n'aura pas faits, toutes les directions qu'elle n'aura pas prises."

Deux formats courts à lire d'une traite et qui scotchent

  • Une fille de... de Jo Witek. Un format court qui sied bien à la plume alerte de l'auteure. La narratrice qui court ? La fille d'une prosituée Ukrainienne. "Courir pour que mon corps n'appartienne qu'à moi". Une lecture qui marque. 
  • Boom de Julien Dufresne Lamy. Même collection qu'Une fille de...Seulement 100 pages pour décrire une amitié adolescente fauchée par le terrorisme. 

Ceux qui touchent et font rire

  • In utero de Julien Blanc-Gras. Le journal de grossesse d'un père. A glisser entre toutes les mains. 
  • Celle qui a dit fuck de Anne Sophie Lesage et Fanny Lesage. Pour toutes les hypersensibles, overthinker, hypercérebrales qui se prennent la tête pour tout, culpabilisent pour un rien, se dévalorisent, anticipent les soucis, vivent pour les autres et se diminuent sans cesse.