tant que

Acheté il y a presque un an... Mais c'était maintenant le bon moment pour le lire. (il faut que je prenne le temps de vous parler de la sublime bd de Vanyda aussi)

Avec ce roman, Anne Laure Bondoux campe encore des personnages atypiques qui partent dans un périple incroyable à travers des territoires inconnus et en tirent de belles leçons. Dans Pépites, il s'agissait d'une rousse flamboyante et de son père à la recherche de l'or. Dans Le temps des miracles, un garçon de 12 ans , Blaise Fortune, partait à retrouver sa mère d'adoption. Ici, il s'agit de Bo et Hama, éperdument amoureux, devenus parias contraints de fuir leur ville dévastée par un accident d'usine. 

Une fois encore la galerie de personnages est inoubliable (Bo et ses drôles de pouvoirs, La tsarine aux jambes d'acier alias Titine grosses pattes tenant cabaret ou encore Melkior et ses prophéties inquiétantes) et l'histoire est un passionnant conte initiatique et fantastique. 

"Il n'y a pas de fruit sans noyau. Nous avons tous besoin de savoir d'où nous venons." page 172 et 322. 

" Vers quoi allions nous ? Je n'en avais qu'une idée vague. Vers nous, probablement, comme tous les voyageurs." page 301

"Sans le savoir, nous sommes souvent les artisans de nos propres échecs" page 323