adiue

 

J'étais ravie de retrouver la plume de Jacques Expert dont j'avais adoré "ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils". 

A mi livre pourtant je peinais. J'ai alors hésité entre abandonner ce commissaire cinglé ou lui laisser une chance de me prouver qu'il n'est pas un raté. 

Je vous explique un peu mais je vous dis d'entrée de jeu que je suis allée jusqu'au bout sans le regretter. Le dénouement vaut le coup des longueurs. Pire, c'est carrément orchestré par l'auteur cet agacement chez le lecteur. 

On rencontre le commissaire Langelier au moment de son pot de départ à la retraite. Dix ans auparavant, a commencé une série de meurtres atroces. Ce qui semblait au départ une tuerie familiale semble ensuite être le scénario d'un tueur qui enchaine : une mère de famille égorgée, ses enfants étouffés et le mari introuvable.

Le commissaire Langelier est chargé de l'enquête. Il maintient la théorie d'un père tueur contre l'avis de tous. Ses supérieurs finissent par lui retirer le job, il patine depuis trop longtemps. Il fait alors cavalier seul et détricote toute l'enquête pour découvrir la vérité. Son entêtement lui coûte la confiance de ses pairs et, pire, sa vie de famille. 

Alors Langelier a t'il résolu l'enquête et trouvé le meurtrier ? Il vous faudra rester jusqu'à la fin de son pot de départ pour le savoir. Prenez une chaise et ouvrez grand vos oreilles.