VOIR DU PAYS

 J'ai lu ce roman à l'aveugle c'est à dire en ignorant, le nom de l'auteur, le titre, la couverture et la 4ème de couverture. C'est une experience interessante que j'ai vécue grâce à Charlotte qui avait emballé le roman dans du papier kraft brun. Je me rends compte à quel point je choisis mes lectures en fonction de ces 4 éléments que j'ignorais en entamant le premier chapitre. 

Tout commence dans un avion. Les 3 jeunes femmes, Marine, Aurore et Fanny qui ont pris ce vol ne reviennent pas d'un pays paradisiaque ou d'un voyage d'études. Elles ont fait "l'afgha", pendant 6 mois. Cet avion les emmène vers Chypre pour un séjour de décompression. A coup de simulation des scènes les plus violentes qu'elles ont vécu et de débriefings, elle sont censées se remettre de la guerre en 3 jours... 

Mais comment oublier ce qu'elles ont vécu, ce qui s'est imprimé dans leur chair  et a écorné leur amitié ? Ce roman ne masque rien de la violence, de la folie qui s'empare des soldats, de la perte des repères, de la difficulté d'être une femme dans l'armée.  Une lecture qui marque. 

Merci Charlotte, je ne serai pas forcément allée vers un livre pareil sans ton stratagème ! J'ai aimé l'écriture de cette auteure que je vais continuer à découvrir.