entre mes mains le bonheur se faufile

J'étais en mal de lecture addictive quand j'ai entamé ce roman là. Et bim ! impossible de lâcher cette histoire.

On s'attache à Iris et on la soutient, contrairement à sa famille, lorsqu'elle décide de laisser tomber son boulot rasoir dans la banque pour réaliser son rêve de gamine : devenir couturière.

Marthe aussi croit en elle au point de lui promettre une belle carrière à Paris mais elle n'est pas aussi bien intentionnée qu'il n'y parait. Iris se retrouve prise dans un drôle de tourbillon car le manège n'est pas toujours enchanté même si sur son chemin se trouve le beau Gabriel qui a les arguments pour faire tourner les têtes...même la nôtre, faibles lectrices ;-) !

Ce style de narration me fait penser aux histoires de Françoise Bourdin. Agnès Martin-Lucand et elle donnent naissance à des histoires qui seraient facilement transposables sur petit écran.

On se fait happer comme par un téléfilm, ça fonctionne.

Bref, un livre distrayant avec happy end. Je n'en demandais pas davantage. 

Pour Cathulu il est cousu de fil blanc. Elle est décue donc comme Brize.

Pour Leiloona c'est un livre doudou, suis d'accord. Il nous susurre à l'oreille : "fais de ton rêve une réalité". 

Et merci Leil d'avoir mis dans ton billet la playlist qui a inspiré l'auteure, j'adore ce genre de truc !