baisers froids 

Coup de coeur, coup au coeur. Encore un livre qui arrive entre mes mains au moment parfait. Bref, une belle rencontre. Dans ce roman c'est celle de deux êtres, un homme et une femme, qui deviennent amants.

Lui, Vincent, a 55 ans et est marié à Lisa. Elle, Anna, a 28 ans et s'est mariée trop vite à Victor, le demi frère de Vincent, il y a un an à peine. La petite Mona, 8 mois, est née de cette union. 

Vincent refuse de vieillir. Il fait du vélo à outrance pour garder un corps musclé, blanchit ses dents et fait des U.V. Il se gargarise d'être le rédacteur en chef du plus grand quotidien de suisse romande. Il se croit irrésistible. 

Il n'a pas tout à fait tort, Anna craque pour lui tout en se disant qu'elle ne devrait pas. Ni l'embrasser, ni faire l'amour avec lui, ni lui envoyer autant de messages et attendre aussi fébrilement les siens. 

Mélanie Chappuis nous fait habilement pénétrer dans leurs cerveaux. La matière grise tente de reprendre le contrôle des corps embarqués dans cette histoire sans issue. L'auteure alterne les points de vue d'Anna et de Vincent. C'est si juste...On assiste sans pouvoir le lâcher des yeux à une partie de ping pong dont les échanges deviennent douloureux. C'est la dérive possible de ce genre de jeu...

Merci Sabine de m'avoir envoyé ce roman. Ton image du chat et de la souris est parfaite...

Extraits : "et moi je ne serai qu'un coup de sang survenu dans un moment de fragilité". page 69

"il ne faut pas que je tombe amoureux. Il faut que je garde le contrôle." page 41

"on ne devrait plus se voir et laisser cet amour impossible s'éteindre, faute de souffle" p95

"on ne plaint pas une femme qui trompe son mari. On pense que c'est bien fait pour elle si elle souffre." p 111

"Une maitresse n'est pas faite pour nous mettre sous pression. Elle n'a rien voulu d'autre. Qu'elle ne se plaigne pas ensuite d'être traitée comme telle." p 121

"on a vécu ce qu'on pouvait" p 135

"on a partagé si peu de choses. Rien du quotidien. on a beau dire que ça finit par tuer l'amour, ça crée des liens, aussi, le quotidien." p 138

"cette fois on tient bon."

"elle a compris qu'il faut prendre le temps d'aimer, et de ne plus aimer. D'accepter que la vie ce n'est pas toujours ce qu'on avait prévu". 184

baisers

message

poulette