cultivez

Je ne sais plus très bien comment j'ai atteri un jour sur le blog de Sophie, Concentré de bonheur.

Je me souviens y avoir lu des billets si positifs et inspirants que je revenais souvent "prendre ma dose" et y laisser quelques commentaires pour remercier Sophie de ces partages.

Elle m'a trés vite sollicitée pour y mettre mon grain de sel en lui livrant mes petits bonheurs du quotidien pour qu'elle les glisse dans son trombinoscope.

C'est au cours d'un de nos échanges qu'elle m'a expliquée être en train d'écrire un livre. J'avais hâte de lire ce concentré de bonheur version papier.

Une fois publié j'ai vu apparaître sur facebook les selfies de ses premières(ers) lectrices (teurs). J'ai acheté "Cultivez votre bonheur" le 17 mars et ai commencé à le lire dans le tram en allant au travail. Ce n'était pas le bon moment, je l'ai posé sur ma pile à lire. Je l'ai repris le 14 mai, oui presque deux mois après...Et là je ne l'ai plus laché.

Heuresement qu'il est indiqué en quatrième de couverture qu'il n'est pas besoin d'avoir la main verte pour fleurir ma vie en 4 étapes. Les seules plantes qui résistent à mon absence de soins sont les plantes grasses ou les cactées équipées de réservoir d'eau qui leur permet de ne pas dépendre de moi.

"Semez, Arrosez, Récoltez, Croquez". Sophie Machot file la métaphore du jardin tout au long de ce livre de développement personnel qui n'est pas un énième ouvrage en la matière mais bien un bréviaire frais comme la rosée du matin, lumineux et coloré.

Pas de thérorie fumeuse ni de leçon de morale, pas d'angélisme non plus. Il est juste question de reprendre les commandes de sa vie pour en faire exactement ce dont on rêve. Réaliser notre jardin extraordinaire en cessant de penser que l'herbe du voisin est plus verte. Bref, ne laissons plus les autres tenir la bêche.

Plantons, arrosons, récoltons. Alors bien sûr on essuiera peut être des averses de grèle, des tempêtes et des étés de sécheresse mais si l'on fait preuve de confiance, d'indulgence et de persévérance on a des chances d'avoir de sacrés beaux fruits à partager.

J'ai entendu pendant des années ma madre répéter "décidemment j'ai pas d'pot" (j'ai moi même longtemps recouru à ce procédé et c'est même le titre d'une catégorie de mon blog...), "c'est d'ma faute" ou "je suis nulle" à propos de tout et n'importe quand. Ma maman poule, chargée des croyances anxiogènes de son padre, avait des "pensées racines", comme Sophie les appelle, qui sonnaient comme des malédictions et lui barraient la route du bonheur. En plus de sa propre fille, elle couvait un tas de rêves inassouvis. Le tout a rendu folle ses cellules qui ont formé tumeur. Et j'ai forcément pensé à elle en lisant l'histoire de Madeleine dans le livre de Sophie...

Heureusement dans mon terreau il y a aussi les phrases de mon petit padre genre "y 'a pas de tant pis sans tant mieux". Je suis donc persuadée que je peux tirer du positif de toute situation négative. L'estime de soi était tout de même bien fluctuante dans ce foyer et la peur de l'échec parfois paralysante.

Bref j'aurais aimé que le livre de Sophie existât déjà en ces temps là. (et là je dois vous dire que je ne suis pas du tout sûre de la conjugaison du verbe exister dans cette phrase folle). Ma madre aurait pu sarcler ses "affirmations-poison". (Avez vous remarqué que j'ai moi-même commencé ce billet avec une de ces vérités toutes faites limitantes "je n'ai pas la main verte"?)

Ce livre est riche, rempli de références à des pères fondateurs, à des maîtres, riche d'enseignements et d'exercices pour avancer. C'est une invitation à ralentir, à savourer le moment présent, à cesser de rêver sa vie, à être connecté à soi et aux autres, à aimer, à rire, à partager.

Sophie livre beaucoup d'elle-même dans ce livre et je me suis sentie très proche de ses questionnements qui sont aussi les miens. Elle tend la main au lecteur et j'ai eu envie de la saisir pour aller rigoler avec elle devant un verre de bon vin.

J'ai refermé "cultiver votre bonheur" avec l'envie de l'offrir, de le réouvrir et d'en faire pas à pas tous les exercices, avec une liste de livres à lire longue comme le bras, avec l'impression qu'un vent bienveillant avait soufflé dans mon dos et l'envie pressante de reprendre la méditation.

J'en ai semé des graines avant de lire ce livre (suivi d'une formation "affirmation de soi" chez PMC, "quatre petits bouts de pains", "le manifeste vagabond", "imparfaits libres et heureux" et "méditer jour après jour" de Christophe André, "le sel de la vie" de Françoise Héritier) j'ai appris à mieux bêcher et mon jardin est plus fourni qu'avant. Mais je n'en ai pas fini de comprendre comment mieux fleurir ma vie en me protégeant des nuisibles et de mes propres démons.

Alors ce livre est ma nouvelle BIBLE, mon livre ressource. Merci infiniment Sophie. J'ai hâte d'assister à l'une de tes conférences à Paris !!!