delphine b

Je viens de retrouver mes notes après la lecture du dernier roman de Delphine Bertholon.

Je vous les livre brutes : 

Laurel et Hardy version soeurs presque siamoises, le ying et le yang, le diable et l'ange.

Deux obsédées : la grande par le sexe, les déchets, les cadavres de bouteilles, d'animaux et d'humains, la petite par la propreté.

La première mène un train d'enfer à la deuxième qui se répéte des mantras autoréalisateurs et ose penser que demain sera meilleur. Pourtant la grande la harcèle, s'introduit chez elle, décide à sa place.

La petite est comme le rat en cage que la grande lui offre.

Et puis il y a un acte de liberté : l'achat de jolies sandales à brides dorées et le vent chaud de la savane qui ramène la petite vers les vivants. 

La prose de Delphine Bertholon teintée de rimes scande un rythme qui interdit au lecteur de lâcher cette histoire avant la fin. Elle devient entêtante, obsédante, comme une musique qui reste en tête...

Une très bonne lecture.