"Dans la lumière" est un roman qui m'a accompagné cet été et m'accompagnera longtemps. Pas seulement parce qu'il frôle les 600 pages mais parce que l'écriture de l'auteure excellement traduite m'a charmée par son humour et les images convoquées.

Barbara Kingsolver a le don pour camper des personnages atypiques qu'on adore ou qu'on déteste d'entrée. Elle est également douée pour nous agripper avec une histoire à la lisière de la fable philosophique.

Quand les monarques changent de lieu de transhumance, ne doit-on pas s'inquiéter sérieusement du déréglement climatique à l'oeuvre et du sort de notre planète ? N'est ce pas le signal d'alarme pour un réveil salutaire ? Le déclic pour un changement de vie ?

En tout cas, ce phénomène n'est pas sans incidence : Dellarobia qui s'apprêtait à rejoindre son jeune amant rebrousse chemin, un scientifique débarque pour étudier cet étrange comportement de la faune, le pasteur Bobby revisite ses prêches, une journaliste cherche à faire dire à Dellarobia ce qu'elle ne tait et même l'atroce belle-mère devient presque aimable, c'est dire. 

Une chose est sûre : depuis l'arrivée des papillons, plus rien n'est comme avant. Tout est sujet à reflexion et remis en question : la coupe du bois, les récits familiaux, le couple de Delarobia. Que restera-t-il de ce chamboulement ? Des questions, et des débuts de réponses, de nouvelles routes à emprunter. Parce que même lorsque l'on aimerait que tout reste comme avant, tout change. 

Un coup de coeur. 

Lu dans le cadre de l'opération Libfly On vous lit tout.