photo-13

Je revais de recevoir le livre de Jean François Piège parce que je suis spectactrice fidèle de Top Chef, drômoise comme lui, parce que j'aime cuisiner et manger mais surtout parce que j'aime la philosophie de cet homme : à travers sa cuisine, chercher à créer de l'émotion. 

Apprenti à l'âge de 15 ans, évoluant dans les cuisines des plus grands chefs, il les a imités avant de trouver son identité culinaire qui lui a valu deux étoiles au Michelin.

Autrefois dans la recherche de la performance, Jean François Piège a désormais une seule obsession : le plaisir. Et tout compte pour qu'il soit le plus grand possible : la décoration du restaurant, la vaisselle et la présentation du plat qui viennent satisfaire la faim des yeux avant que nos papilles entrent en action.  

Parce qu'on ne mange pas aujourd'hui comme on le faisait il y a 20 ans, la cuisine du chef Piège évolue sans cesse avec une seule constante : des produits locaux de qualité, de saisons et des sentiments au coeur de l'assiette.  

Ce livre fait la part belle au parcours et à l'art de manger de ce chef moderne et engagé mais laisse également la place à quelques invités.

Coup de coeur pour Valérie Expert et sa série des "j'aime pas"...Elle liste ce qu'elle n'aime pas au restaurant et je me suis retrouvée dans beaucoup de ses remarques.

"J'aime pas les espumas qui donnent l'impression qu'un escargot est passé dans mon assiette. C'est laid, fade et prétentieux, (...)

Les "bonne dégustation" et "bonne continuation" ! (...)

"les femmes qui ne prennent pas de dessert" (...)

"les cafés gourmands. Très hypocrite..." (...)

"le serveur qui "vient encaisser parce qu'il a fini son service"...moi pas !"

(...) "la demi bouteille d'eau minérale à 10 euros". 

Et encore je ne vous ai pas parlé des photos, réjouissantes, de Stéphane de Bourgies.

Je conclus en vous invitant vivement à lire ce manifeste édité chez Autrement, maison d'édition que je remercie pour ce joli cadeau. 

photo-14photo-15