30 mai 2013

Les impurs de Caroline Boidé

Il faut d'abord vous dire qu'en général je ne suis pas attirée du tout par les romans ayant pour toile de fond une guerre, d'Algérie ou pas. C'est vrai de tout récit dont l'empreinte historique est trop forte.  Pourtant qu'est ce que j'ai aimé le roman de Caroline Boidé ! Il faut dire que c'est avant tout une histoire d'amour, et ce thème me parle toujours. Ce roman a reçu le prix des rencontres du II ème titre de Grignan. Ce roman je l'ai lu d'un trait un dimanche matin avant de retourner aux rencontres de Grignan. J'en ai... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 mai 2013

Les rencontres du II ème titre à Grignan

Quand est ce qu'on peut se dire écrivain ? Au premier roman édité ? Au deuxième, au troisième ? Bien avant d'être publié pour la première fois ? Il y a une dizaine de jours, j'étais à Grignan pour assister aux rencontres du II ème titre. Le II ème titre c'est le second roman du primo écrivant qui persévère et qui est attendu au tournant (ou zappé totalement).  Chantal, libraire de ce village drômois, a crée cet évènement il y a 11 ans. Elle est aidée, pour l'organisation, par de nombreuses petites mains bénévoles passionnées... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
28 mai 2013

Le voyage près de chez moi de Jérôme Attal

  Léger, lumineux et coloré. Un air entraînant. C'est ça ce roman.  Déménager d'une rue à l'autre en transbahutant tout ce qu'il est possible de faire rentrer dans un caddie jaune fluo. Oser accoster la voisine d'en face avant que le vis-à-vis ne cesse. Voilà les deux défis que se lance le personnage de ce roman qui n'est autre que Jérôme Attal himself. Le romancier, scénariste, parolier, se met en scène dans cette histoire. Les clins d'oeil au ciné, tv, séries, musique et littérature sont par conséquent nombreux.  ... [Lire la suite]
27 mai 2013

Une photo, quelques mots (81)

Piégée. La corde au cou. Le boulet au pied. L'étreinte du boa se resserre, je peine à respirer. Je ne peux pas parler. Je ne peux pas le dire. Je ne peux pas avouer que son visage ne m'inspire aucun sentiment. Ni amour, ni haine, c'est pire : de l'indifférence. Je me me sens comme une étrangère. J'ai peine à croire que c'est moi qui ai crée ces bras potelés, ce petit buste, ces doigts qui s'agitent. Je me demande ce qu'il veut lorsqu'il me sourit. Je pourrais bien l'oublier ici dans ce parc et ne pas m'en apercevoir. Je... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 14:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2013

"Le vase où meurt cette verveine" de Frédérique Martin

Il y a des livres qui vous prennent par surprise. Vous en commencez la lecture, vous en aimez les mots délicats. Et peu à peu l'étau se resserre, vous êtes ferrés, pas moyen de le lâcher et de fermer votre bouche bée devant les dénouements successifs.  Cela commence pourtant de manière anodine par un échange de lettres entre un mari et sa femme. Joseph et Zika ont 70 ans passés. Le coeur de Zika "flageolle", elle a besoin de soins sur Paris. Pour être plus près de l'hôpital qui s'occupera de son moteur, elle est logée chez sa... [Lire la suite]
18 mai 2013

"Une preuve d'amour" de Valentine Goby

  Si je vous dis Valentine Goby + Editions Thierry Magnier, vous vous dites que cette équation ne peut donner qu'un bon résultat, n'est ce pas ?! Et vous avez raison de penser ça. L'éditeur nous prévient : "La littérature ne guérit pas, mais parfois elle donne les mots pour comprendre. La langue de Valentine Goby est forte et claire." Je confirme. L'auteure nous plonge dans une salle de classe en plein débat à propos du roman Les Misérables : Fantine qui laisse sa fille, Cosette, aux aubergistes, les Thénardier :... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 10:43 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 mai 2013

Pluie sans discontinuer, un temps à sortir les diapos de ces dernières semaines.

Rallumer radiateurs et ouvrir parapluies, gestes à faire quand le printemps se prend pour une fin d'automne.  Sortir au moindre rayon de soleil. Cueillir l'instant.  Se réchauffer le coeur ...  Tofu un jour, Tofu tous les jours. Déguster entre amis Tarriquet, Crozes, Chinon et Jazz. Sillonner les Hautes alpes en 4X4 avec un padre et Alias. (et transformer les yeux de Mireille en aquarium) Continuer à collectionner : les vernis et les livres entre autres choses.  Lire et écrire mais ça c'est... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 18:42 - Commentaires [10] - Permalien [#]
13 mai 2013

Une photo, quelques mots (79)

  Je n'arrive pas à croire que cette photo va orner la plaquette publicitaire qui promeut la résidence. J'aurais aimé quelque chose de plus gai, de coloré. Mais la directrice a validé ce cliché en noir et blanc de Ghislaine et Brigitte. Résidentes depuis 5 ans toutes les deux, elles se rejoignent chaque jour à l'heure du thé dans la salle à manger commune et engloutissent des gâteaux à étages. Elles sont loin de posséder la douceur de la confiture de fraise glissée entre les deux disques de génoises. Ces femmes sont de vraies... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 08:09 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2013

La première chose qu'on regarde de Grégoire Delacourt

Ce livre je l'ai ouvert en ayant en tête les discours des déçu(e)s. Mais je les ai vite oubliés tant je me suis laissée charmer par ce roman drôle, tendre et empreint d'une douce mélancolie. Elle est belle cette histoire, vraiment, même si l'éclat du bonheur finit toujours par se ternir chez Grégoire Delacourt.  Nous ne sommes pas vraiment ce que nous paraissons. Sous la carrosserie rutilante se cache un moteur d'occas', des bougies fatiguées, un carter à remplacer, des amortisseurs qui n'amortissent plus, des suspensions qui... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 07:25 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 mai 2013

Désordres Lettre à un père d'Elsa Montensi

  Lu d'une traite. Debout. M'appuyant sur une jambe puis sur l'autre. Ne pensant même pas à m'assoeir, ni à respirer. Une fois le livre refermé, abasourdie. Une claque. Elsa Montensi a eu le courage de tremper sa plume au plus profond de son coeur et de son ventre. Le résultat est bluffant. Cette lettre à un père homosexuel, elle nous la donne à lire sans pour autant faire de nous des voyeurs.  Incarnation d'une union coquille vide, elle a de quoi se poser des questions sur cette situation hors normes qui a... [Lire la suite]
Posté par lulu38 à 06:58 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,