cristaux

Photo de Simon Filhol

Paysage de neige

Les flocons atterissent sur la laine de ton manteau. Ils resistent un temps façon cristaux de sucre sur brioche et finissent par devenir eau s'infiltrant dans les fibres. Je me concentre sur ce mouvement répété. Je ne veux pas croire que tu es en train de me quitter. Pourtant je le pressentais. Quand mes yeux lâchent ta veste, ils restent fixes comme hypnotisés par ce rideau de neige qui nous entoure. Peu à peu le tissu de ton caban n'absorbe plus, les flocons en s'accumulant forment épaulettes blanches. Je peine à entendre ce que tu me dis, j'ai comme du coton dans les oreilles. Tes paroles et tout les bruits semblent assourdis. Il neige depuis la veille. La cour du lycée est immaculée. Je sais désormais qu'à chaque averse de ces glaçons velus, je me souviendrais de toi. De ce froid que tu as jeté sur mon coeur qui avait atteint un dangereux surrégime et s'est soudainement figé comme un lac pris par les glaces. Restent visibles à sa surface les paillettes d'une fête terminée, ces prisons de lumière seuls souvenirs de nos yeux brillants de désir.

Voici un texte produit dans le cadre d'un appel à texte formulé par Simon Filhol, scientifique étudiant la neige en Alaska. Lili Galipette a eu la belle idée de relayer son appel. Miss Alfie a repris sa plume du coup, chouette !