Hier soir, j'ouvrais Profanes et me réjouissais dès les premières pages de retrouver l'écriture de celle dont j'avais tant aimé Les insurrections singulières.

Ce matin, hasard, heureuse coïncidence, appelez ça comme vous voulez, Noukette nous invite à relever un beau challenge : lire TOUT Bénameur ! J'en suis !

Challenge-Jeanne-Benameur

Je choisis la catégorie "les mains libres" à savoir lire 7 romans et plus (dans "Profanes" c'est 1 à 3 et "Comme on respire" 4 à 6). Même pas peur !!!

Noukette merci pour cette belle proposition. 

Je reprends la citation que tu as glissée dans ton billet et qui résonne si fort en moi...(je vais de ce pas acheter "Comme on respire")

"Ce sont les livres qui m'ont ouverte. Je survivais. Dans les creux des murs. Dans les sillons du plâtre qui se délite. J'avais si peur. De tout. Je survivais. J'ai pu vivre. C'est dans les livres que j'ai pu vivre d'abord. Sans peur. C'est dans les livres que j'ai pu oser éprouver enfin tout ce qui en moi s'était durci. Je lisais. Je reconnaissais ma violence, ma peine, ma joie si forte parfois qu'elle m'emportait dans l'indicible. Enfin ce que j'éprouvais était là, vécu par d'autres, écrit. Je pouvais moi aussi prendre ma place. j'avais moi aussi le droit. Puisque je me reconnaissais. Enfin. Je me suis apprivoisée dans les livres." (Comme on respire)

Voilà pourquoi je lis autant, particulièrement en ce moment...