6h41

Allez, avouez, vous avez toutes et tous cherché sur les réseaux sociaux vos amours de jeunesse pour voir s'ils étaient mariés, s'ils avaient grossi ou étaient devenus chauves. Il vous est même arrivé de revisiter cette histoire parfois, parce qu'elle a influencé vos relations suivantes.

Et si celui ou celle qui vous a brisé le coeur entrait dans le wagon de votre train et s'asseyait à côté de vous, que feriez vous ? Vous l'ignoreriez, vous lui parleriez, vous l'insulteriez, vous le regarderiez en coin, vous changeriez de place ? Auriez vous envie d'une deuxième chance ?

Voilà ce qui arrive aux deux personnages de ce roman qui se retrouvent des années après leur histoire de jeunesse dans une proximité toute tgvesque.

Jean-Philippe Blondel nous glisse dans la peau et le cerveau de l'un puis de l'autre alternativement.

Il a l'art et la manière de rendre palpables ces deux personnages qui sont de véritables miroirs pour le lecteur.

Le malaise, les flash-backs, les rancoeurs, les questionnements, la mélancolie, la curiosité, l'autoanalyse. Tout y est.

Les mêmes instants du passé sont vus à travers deux prismes très différents. Le caillou lancé par l'un a fait chez l'autre entailles dans la peau et nombreux ricochets. Mais le lanceur n'est finalement pas épargné...Le caillou devient parfois boomerang.

Faut-il revenir sur le passé, s'expliquer, s'excuser, pardonner, réessayer ?

Une invitation à la réflexion, à regarder d'en haut nos trajets de vie et nos erreurs d'aiguillage...

Un excellent roman ! 

J'adhère à l'excellent avis de Fabrice Colin pour qui ce roman est "Une bonne histoire. Une histoire universelle et menue. 6h41 joue la partition intensément fragile de l'incommunicabilité des êtres et trace la carte des occasions perdues.[...] Vous ne vous sentirez peut-être pas plus humain après avoir refermé 6h41, mais vous vous souviendrez que vous l'êtes, et il ne serait pas étonnant que les larmes vous viennent aux yeux".

Clara a eu le coeur serré d'émotions et a aimé ces personnages juste humains dans lesquels elle s'est retrouvée.

Un roman qui soulève beaucoup de questions pour Marie Claire qui a aimé ce voyage intérieur.