Les mots récoltés chez Olivia pour la 66ème édition de Des mots, une histoire sont : nuage – moustique – calendrier – burlesque – candide – orage – canaliser – déluge – caresse – antidote – craquant – quatrains – calvitie – briquet – soleil – amadou – hallucinant – genou – foudroyer – mousse – promesse – langue – fesses – colère

J'élabore des plans depuis hier matin. Et parmi les stratégies possibles pour le séduire, il y a l'effeuillage burlesque. Avantage : lui dévoiler ainsi mes fesses peut lui donner envie de caresses. Inconvénients : nécessite des accessoires que je ne possède pas type boa, talons hauts et jaretelles ; peut réveiller ma tendinite au genou.

Mais alors comment lui faire comprendre que je le trouve craquant, que sa calvitie naissante ne me chagrine pas, que je voudrais l'enduire de chocolat et faire office de langue de chat, qu'il est l'antidote au poison qui me ronge, mon éclaircie après le déluge, que je n'ai pas peur de lui faire des promesses.

Pour lui, je me laisserais foudroyer en plein orage, piquer par tous les moustiques. J'aimerais être la mousse de son cappuccino pour atterrir sur ses lèvres, le vent qui chasse le nuage qui le prive de soleil.

Je voudrais être la seule qui sache canaliser sa colère, un champignon hallucinant pour lui faire voir des panthères, le briquet dans sa poche pour qu'il m'allume toute la journée.

Mon patron me dit que je suis candide et bien trop naïve, que je m'enflamme comme l'amadou pour un type qui ne sait même pas qui je suis.

C'est vrai que ce bel inconnu ne lève pas les yeux de son cahier quand je lui sers son café. Il vient tous les matins écrire dans notre brasserie. Il griffonne frénétiquement. Est-il auteur de polar, ou fait il des quatrains pour haikus ?

J'ai entouré une date dans le calendrier : ce jour là c'est décidé, je vais lui parler !