banquisesgrand prix lectrices elle 2012

Le vrai problème avec ce roman c'est le nombre de belles phrases que j'ai du relever en cours de lecture. Si j'avais du mettre un marque page à chaque fois, il serait devenu hérisson.

Entre Sarah et Diane l'histoire cesse à cause de la maladie. Alors Sarah n'ira finalement pas visiter toutes ces villes accueillant des lieux à l'acoustique parfaite mais va se faire une overdose de blanc et de glace au Groenland.

Elle a enlevé les couleurs de sa vie lorsque le sang a cessé de couler dans les veines de Diane. Elle est partie sans jamais revenir ni donner de nouvelles rendant ses parents fous d'inquiétude.

Sa soeur Lisa part en pélèrinage, voir cette banquise qui lui a enlevé sa soeur et l'a obligé à vivre dans son ombre.

Ce roman est le récit de l'attente et de la quête.

La première c'est celle des parents et elle est douloureuse. Oui, leur fille avait le droit de disparaitre, elle est majeure.

La seconde est celle de Lisa qui cherche ce que sa soeur a pu voir, faire, dire. Elle cherche aussi à exister malgrè l'absence de celle qui prenait tant de place.

Au delà de ce drame familial, il s'en noue un autre au niveau planétaire car la banquise font comme neige au soleil...Pour l'un comme pour l'autre, aucun happy end...

Les phrases font mouche et sont à relire. Un bon roman. Vraiment.

Et je vous invite à aller lire l'avis moins synthétique et magnifique de Leiloona, j'y retrouve mes sensations à la lecture.

Clara a évidemment été pétrie d'émotions à la lecture et comme je la comprends.

Et hop mon premier roman pour le défi la plume au féminin 2 !!!