J'ai aimé l'idée de départ : un ancien activiste de l'IRA, Gerry Fegan, devenu alcoolique, est hanté par les fantômes des 12 personnes qu'il a tuées lors du conflit en Irlande du Nord.

Il s'aperçoit qu'ils ne lui lâchent la grappe qu'une fois les commanditaires de leurs morts assassinés. Alors, voulant faire taire ses voix qui le rendent fou, il se lance dans une vengeance implacable, se retournant contre ceux qu'il servait auparavant.

Ces ordures se sont reconvertis en politiciens sans pour autant être lavés de toutes les horreurs commises par le passé. Il faut dire que le pays se relève péniblement après cette guerre de religion, il est comme groggy.

Difficile de faire la paix quand des hommes et des femmes sont encore remplis de haine, de rancoeur et de remords et sont pourtant usés par ce conflit interminable. 

Un thriller rythmé et brillant donc. Pendant la lecture on ne cesse de se demander si Gerry obtiendra sa rédemption et l'on cherche des indices d'espoir pour ce pays. Je regrette juste un final un peu too much. 

Ce thriller rentre dans la catégorie lieu géographique du challenge mini bac 2012. et de 6 !!