Habituellement adepte des romans dont la matière première sont les écrits intimes d'un personnage, je n'ai pas été emportée par ce roman. J'y suis restée un peu étrangère.

Pourtant l'auteure a associé le cahier de son grand père et des lettres de deux femmes de sa famille et de leur père. Elle les a ponctué de son propre propos pour nous éclairer sur l'enchaînement des évenements qui a conduit à la révolution iranienne de 1979.

Le cahier d'Aziz contient le témoignage d'un homme brisé par l'exécution de ses filles opposantes au régime. On y lit sa douleur, son desespoir, son incompréhension, son abattement parfois. Le calvaire que cela représente de tenter de voir ses filles torturées pour leurs idées. Son récit est boulversant et éprouvant.

Sans avoir de franc coup de coeur pour ce témoignage, sa lecture m'a fait découvrir de l'intérieur ce qu'ont vécu les opposants au régime et leur famille. Songer au fait que les commanditaires de ces tortures sont encore au pouvoir fait froid dans le dos...